Sélectionner une page

Après avoir évoqué les différents trains du Disneyland Railroad, il est temps de monter à bord et de parcourir ensemble leur itinéraire autour du Parc Disneyland, en commençant aujourd’hui par Main Street Station, Grand Canyon Diorama et Frontierland Depot.

Attention au départ !

Point de départ de notre voyage, voici Main Street Station. Plus qu’une gare, c’est un véritable portail entre le réel et l’imaginaire.

Du côté du réel, son style architectural est clairement victorien, annonçant l’élégance de Main Street, U.S.A., et notamment celle du Plaza Gardens Restaurant situé à l’autre extrémité de la rue, et dont l’histoire est intimement liée au développement du chemin de fer. À cela s’ajoutent ces escaliers couverts en métal directement inspirés des voies d’accès aux trains surélevés de New York construits à la fin du 19e siècle.

Quant à l’imaginaire, il emprunte volontiers aux autres Parcs Disney pour mieux construire l’histoire particulière de Disneyland Paris. La structure de la gare, encadrant le train de part et d’autre, doit en effet beaucoup à celle de l’attraction « it’s a small world » à Disneyland Resort, où le Disneyland Railroad passe entre la tour de l’horloge et le bâtiment principal (détail que l’on retrouve également à Disneyland Paris). Elle s’inspire aussi de la gare du Monorail située à l’intérieur du Disney’s Contemporary Resort de Walt Disney World Resort en Floride.

Partant de là, Main Street Station est une voie royale pour découvrir les différentes destinations du Parc Disneyland. Affiches et vitraux à l’effigie des différents Lands sont autant d’invitations au voyage, un avant-goût des expériences qui attendent les voyageurs. Ils ont été inspirés à Eddie Sotto par les saisissantes peintures du restaurant Le Train Bleu, situé Gare de Lyon, représentant les différentes étapes du voyage qui attendait les passagers du Paris-Lyon-Marseille à la Belle Époque.

Sur la piste des pionniers

À peine quelques instants après, nous pénétrons dans le tunnel abritant le Grand Canyon Diorama qui assure la transition entre Main Street, U.S.A. et Frontierland. Ce vaste panorama de près de 80 mètres de long présente différents aspects de ce site spectaculaire inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Faune (plus de 40 animaux), flore mais aussi vestiges d’habitations troglodytiques des anciens Amérindiens se découvrent à nos yeux tandis que des effets sonores et lumineux comme un orage et un arc-en-ciel viennent parachever le réalisme de chaque détail.

Le Grand Canyon Diorama s’inspire à la fois du court-métrage Disney oscarisé Grand Canyon (1958) et du diorama construit la même année à Disneyland Resort. Pour ce faire, les Imagineers en charge du projet pour Disneyland Paris, sous la direction de Jeff Burke, se sont replongés dans les plans originaux du modèle américain et se sont rendus sur place pour visiter ses coulisses. Ils ont également repris la musique commune au film et à l’attraction, la Grand Canyon Suite du compositeur américain Ferde Grofé (1892-1972), et plus précisément le segment « On the trail », interprété par le Symphonie-Orchester Graunke, futur Orchestre Symphonique de Munich, qui avait aussi enregistré la musique du segment « Pierre et le Loup » de La Boîte à Musique (1946).

À toute vapeur !

Après avoir longé les paysages à couper le souffle de Rivers of the Far West, nous arrivons à Frontierland Depot. Comme son nom l’indique, l’arrêt de Frontierland n’est pas une gare à proprement parler. Il s’agit bien d’un dépôt, où les trains peuvent s’arrêter et se ravitailler en carburant et en eau, grâce notamment à son château d’eau d’une contenance de plus de 7 000 litres – de quoi fournir de la vapeur pour trois tours de Parc !

Frontierland Depot se situe opportunément aux abords de Cottonwood Creek Ranch. À l’époque de la construction, en 1865, sa situation permettait de faciliter les déplacements de troupeaux directement de l’étable aux wagons à bestiaux. Aujourd’hui, le Disneyland Railroad ne transporte plus que des passagers, mais l’ancien Critter Corral et la grange du Cowboy Cookout Barbecue visibles par-delà la gare nous rappellent sa fonction première.

Grâce à la collaboration de l’architecte Ahmad Jafari et du designer Pat Burke, Frontierland Depot est une reconstitution presque exacte de la toute première gare de Frontierland à Disneyland Resort en Californie – une manière de faire revivre ce lieu historique, transformée en 1966 pour l’ouverture de New Orleans Square. Tout comme son équivalent californien, notre dépôt est également relié au télégraphe, et en passant devant le bureau du contrôleur, on peut toujours entendre en morse les premiers mots que prononça Walt Disney lors de son discours inaugural pour l’ouverture de Disneyland, le 17 juillet 1955 : « To all who come to this happy place, welcome!» Tout un symbole !

A SUIVRE…